Chaque année, ce sont des milliers de nouveaux livres qui paraissent. Parmi cette offre pléthorique, des ouvrages de très bonne qualité en côtoient d’autres de moins bonne facture.

Bien sûr, les auteurs et éditeurs communiquent beaucoup sur leurs sorties et permettent aux lecteurs de se faire une idée sur le sujet abordé, sur la qualité littéraire ou sur l’histoire. Mais ceci n’est pas suffisant : pour faire son choix de lecture, il est nécessaire d’avoir un avis indépendant et impartial.

C’est là qu’intervient la prescription littéraire : les prescripteurs donnent de nouvelles idées de lecture en sortant des sentiers battus et en visant la meilleure qualité possible.

Qui sont les prescripteurs littéraires ?

Les prescripteurs traditionnels de livres sont les libraires, les bibliothécaires ou les critiques littéraires. De nouveaux acteurs du conseil littéraire ont fait leur apparition ces dernières années.

Ainsi, pour choisir leurs prochaines lectures, les amateurs de livres ont recours à des conseils qui revêtent des formes diverses : émission culturelles dans les média, blogs littéraires, booktubers, magazines littéraires...

C’est notamment grâce à la libre expression permise par les outils du web (communautés de lecteurs, blogs et vidéos) que la prescription littéraire s’est progressivement démocratisée.

Maintenant, et grâce aux plateformes de partage, en plus de la gestion de leur bibliothèque virtuelle, chaque lectrice ou lecteur peut partager ses avis de lecture et devient de fait un prescripteur littéraire. Le tri parmi tous ces avis s’opère surtout par la notoriété de leurs auteurs.

Les impacts de la prescription dans le choix de lecture

Depuis l’avènement de l’Internet, les consommateurs ne se réfèrent plus seulement à la publicité. En matière culturelle, et plus précisément dans l’industrie littéraire, le principe est le même : les consommateurs de livres se tournent vers les nouveaux média du web pour choisir leur prochaine lecture. Et ceux-ci ont l’avantage de challenger les prescripteurs littéraires, grâce aux avis et aux notes laissés par les internautes sur la qualité des critiques.

Parmi la jeune génération, les bloggers et booktubers s’imposent comme les nouveaux prescripteurs de lecture : leurs avis comptent et sont souvent décisifs dans les choix de lecture de leur communauté.Ainsi, pour choisir leurs prochaines lectures, les amateurs de livres ont recours à des conseils qui revêtent des formes diverses : émission culturelles dans les média, blogs littéraires, booktubers, magazines littéraires....

Les prescripteurs plus traditionnels continuent néanmoins d’être la référence. Ainsi, les émissions littéraires à la télévision ou à la radio, les critiques littéraires dans les magazines sont encore beaucoup reconnues pour leur qualité, notamment pour les lecteurs plus âgés.

La prescription littéraire selon myLibrary-online

La communauté de la lecture indépendante myLibrary-online met à la disposition des lectrices et lecteurs des outils appropriés à une prescription littéraire de qualité.

Tou-te-s les lecteur-rice-s ont accès aux avis des autres passionnés de lecture, mais ils peuvent également consulter les coups de cœur des librairies indépendantes partenaires de la plate-forme.

En tant que communauté de lecteurs, myLibrary-online permet l’échange entre ses utilisateurs : la fonctionnalité de recommandation donne l’opportunité à ceux-ci de proposer à un de leurs amis lecteurs une lecture qu’ils ont particulièrement apprécié.

Un autre outil phare de la plateforme est le Conseiller myLib : en l’interrogeant le lecteur se voit proposer des choix de lecture adaptés.

Nous invitons donc toutes les lectrices et tous les lecteurs désireux de partager leurs impressions sur leurs dernières lecture à découvrir myLibrary-online et à nous rejoindre !