Le Fils

PHILIPP MEYER

Coup de cœur de Dépaysage Voir sa page

Aucune note

Ample et sévère. Voilà ce qui vient à l’esprit après avoir refermé Le fils, de Philipp Meyer. Presque sept cents pages et, pour autant, bien peu de fioritures. Le dispositif est simple : trois personnages d’une même famille, de trois générations différentes, évoquent chacun leurs souvenirs. Eli McCullough, dit Le Colonel, a été enlevé par les Comanches à onze ans. Il a participé à la conquête de l’Ouest...
voir plus

image de chargement...